ACTUALITÉS

            L’Armée de l’Air est l’une des composantes majeures des Forces de défense camerounaises.

          Par l’appui multiforme qu’elle apporte aux autres composantes, elle garantit le succès des opérations à travers la liberté d’action qu’elle confère au chef interarmées d’une part, et sa forte capacité à faire basculer le rapport de force d’autres part.

Historique

L’activité aérienne militaire s’est manifestée au Cameroun dès juin 1949 par un détachement de l’Armée de l’Air française qui, donna naissance à la base aérienne de transit 174 Française sur le site de Douala en 1956. Quelques années plus tard, précisément le 5 décembre 1959, un évènement sans précédent sur le nouvel aérodrome de Yaoundé marque un tournant décisif vers la naissance d’une Armée de l’Air camerounaise : trois avions monomoteurs type « Broussard » aux couleurs camerounaises viennent d’atterrir en provenance de Bangui. Ils seront présentés officiellement le 1er janvier 1960, date de l’indépendance, au compte de la toute première Escadrille camerounaise. Dès lors, des jeunes camerounais s’envolent vers les écoles françaises pour y faire des stages en aéronautique, et commencent à rentrer en1964.  Le passage de témoin se fait progressivement entre les cadres français et camerounais. En 1964, l’Escadrille camerounaise change de nom pour s’appeler « Aviation Nationale ». Deux ans après, soit en 1966, cette appellation va changer, c’est ainsi qu’officiellement, on adoptera l’appellation « Armée de l’Air », sous les ordres d’un officier français, le Commandant Henri Desars. Le commandement se passera successivement entre les Commandants Courtieu et Courèges de l’assistance technique française. La camerounisation totale de l’Armée de l’Air se fera treize années après sa création, avec la nomination du Capitane YAKANA GUEBAMA Paul, qui se voit confier le commandement de l’Armée de l’Air le 03 mai 1973. Cette année également, l’Armée de l’Air va se rebaptiser « Force Aériennes », certainement dans l’esprit de relever le caractère opérationnel de cette arme qui s’avère déjà un soutien par excellence aux autres forces. Cette jeune structure subira par la suite ses plus profondes mutations avec la création d’un Commandement des forces aériennes camerounaises le 06 juillet 1976, et d’un Etat-Major le 22 aout 1983. Ce dernier, initialement basé à Douala, sera ensuite transféré à Yaoundé. Le Général de Brigade NGANSO SUNJI Jean de l’Armée de Terre sera nommé Chef d’Etat-Major de l’Armée de l’Air, et le Commandant  YAKANA GUEBAMA Paul Sous-Chef d’Etat-Major. En 1992, deux régions aériennes sont créées. Le 26 février 1993, pour la première fois, un aviateur prend la tête de l’Armée de l’Air. En effet, le Colonel YAKANA GUEBAMA Paul est nommé Chef d’Etat-Major par intérim. Il sera confirmé le 16 Octobre 1998. Cette phase va caractériser les prémices d’une Armée de l’Air autonome.  En effet, tout le personnel de l’Armée de l’Air est d’origine « Air ». Les traditions universelles pratiquées dans les armées de l’air vont se perpétuer. D’importants textes signés par le Chef de l’Etat, Chef des Forces Armées, le 21 juillet 2001, intègre l’Armée de l’Air comme composante majeure des Forces de Défense.  En 2002, un autre texte portant création et organisation des Forces de l’Armée de l’Air crée les Bases Aériennes 101 de Yaoundé, 201 de Douala et 301 de Garoua, ainsi que les Forces Aériennes (Escadrons et Escadrilles), Forces Terrestres (Bataillon des Fusiliers Commandos de l’Air et Fusiliers de l’Air). Le 25 Septembre 2001, le Colonel YAKANA GUEBAMA Paul est nommé premier Général de Brigade Aérienne. Il dirigera l’Armée de l’Air jusqu’au 13 avril 2007 date à laquelle il décèdera de suite de maladie, et marquant ainsi la fin de l’ère des pionniers de cette jeune Armée de l’Air. La nouvelle génération prendra le relai avec le Colonel MOUAHA BELL Victor qui dirigera dans la fonction de Major Général, l’Armée de l’Air jusqu’au mois de septembre 2010. Il est remplacé dans sa fonction par le Colonel MOMHA Jean Calvin, qui sera ensuite promu au Grade de Général de Brigade Aérienne le 11 mars 2011. Il occupe depuis cette date la fonction de Chef d’Etat- Major de l’Armée de l’Air. Avec lui, l’Armée de l’Air poursuit sa montée en puissance, tout en s’intégrant pleinement dans le concept interarmées. En effet, le décret 2013/237 du 22 juillet à réaménagé les Forces Aériennes et les Eléments de soutien. Trois nouvelles Bases aériennes ont été créées et activées, à savoir : la Base Aérienne 102 de Bertoua, la Base Aérienne de Bamenda et la Base Aérienne 302 de Ngaoundéré. Cette création porte à six le nombre de Bases existantes. Les formations de l’Armée de l’Air sont de plus en plus disséminées sur le territoire camerounais. Aussi, avec le Décret n° 2018/154 du 21 février 2018 portant modification du décret n°2013/237 du 22 juillet 2013, portant création et réorganisation des forces de l’Armée de l’Air, de nouvelles Bases Aériennes sont créées. La Base Aérienne 401 à Maroua dernière-née des formations de soutien de l’Armée de l’Air ; la Base Aérienne 501 qui est la BA202 rebaptisée, et le transfert du BAFUSCO Air de Bamenda pour Manfé. En outre, le 24 Septembre 2021, le Chef de l’Etat, Chef des Forces Armées décrète l’organisation et le fonctionnement de l’Ecole des Métiers  de l’Armée de l’Air « ECMAA ». Tout ceci pour accroitre l’efficacité des Forces Aériennes pour répondre au contexte sécuritaire actuel. Synthèse de l’historique de l’Armée de l’Air Quelques dates clés
  • 1er janvier 1960 : officialisation de « l’escadrille Camerounaise »,
  • 1964 : naissance de « l’Aviation Camerounaise » ;
  • 18 juin 1966 : création de l’Armée de l’Air camerounaise ;
  • 06 juillet 1976 : création du Commandement des Forces Aériennes Camerounaises ;
  • 22 aout 1983 : création d’un Etat-Major de l’Armée de l’Air (EMAA).
Evolution structurelle
  • L’ordonnance n° 59/57 DU 11 novembre 1959 crée et organise L’ARMEE CAMEROUNAISE, en lui assignant la mission, « d’assurer en tout temps, en toutes circonstances et contre toutes les formes d’agressions la sécurité et l’intégrité du territoire, ainsi que la vie des populations ».
  • 25 juillet 2001 : à la faveur des 21 décrets réorganisant les Forces de Défense, l’AA en devient une composante majeure.
  • Décret n°2002/037 du 04 février 2002 portant création et organisation des Forces de l’Armée de l’Air.
  • Décret n° 2013/237 du 22 Juillet 2013 portant modification du décret n°2002/037 du 04 février 2002 ;
  • Décret n° 2018/154 du 21 février 2018 portant modification du décret n°2013/237 du 22 juillet 2013, portant création et réorganisation des forces de l’Armée de l’Air.
  • Décret n° 2021/587 du 24 Septembre 2021 portant organisation et fonctionnement de l’Ecole des Métiers de l’Armée de l’Air.

Mission de l’Armée de l’Air

  • Surveillance, protection et défense de l’espace aérien.
  • Soutien et appui aux autres Forces de Défense.
  • Surveillance et protection des installations aéroportuaires, en liaison avec le Ministère des Transports.

Cadre juridique

  • Décret N° 2001/178 du 25 juillet 2001 portant organisation général de la Défense et des États-Majors centraux.
  • Décret N° 2001/182 du 25 juillet 2001fixant les attributions des Chefs d’Etat-Major.
  • Décret N° 2002/037 du 04 février 2002 portant création et organisation des Forces de l’Armée de l’Air.
  • Décret N° 2004/054 du 23 mars 2004 portant organisation du Pôle Aéronautique National à vocation Régionale
  • Décret N° 2013/237 du 22 juillet 2013 portant création et organisation des Forces de l’Armée de l’Air.
  • Décret N° 2018/154 du 21 février 2018 portant modification du décret N°2013/237 du 22 juillet 2013.
  • Décret N°2021/578 du 24 septembre 2021 portant organisation et fonctionnement de l’ECMAA

Organigramme de l’Armée de l’Air camerounaise

A LA UNE