NEWS

Chef de Division de la Coopération Militaire

Colonel MESSIE NGOLLA Jean Vincent

Chef de Division de la Coopération Militaire

Chief of the Military Cooperation Division

Biographie

Le Colonel MESSIE NGOLLA Jean Vincent est à la tête de la Division de la Coopération Militaire depuis le 16 février 2016. Cet Officier Supérieur de Gendarmerie, né le 22 janvier 1974 à Diang, Département du Lom-et-Djérem, Région de l’Est du Cameroun, entre à l’Ecole Militaire Interarmées de Yaoundé le 29 mai 1998 où il suit au sein de la promotion baptisée « PAIX ET STABILITE », sa formation militaire initiale jusqu’au triomphe le 1er juillet 2000.

Son parcours professionnel le conduit à ses débuts à la territoriale où il est tour à tour, Commandant du Peloton n°141 à Nkoteng (en septembre 2002), Officier Adjoint de la Compagnie de Yaoundé III (en mars 2004) et, Commandant de Compagnie de Gendarmerie de l’Aéroport International de Douala (en avril 2005). Après l’obtention du Brevet de l’Enseignement Militaire Supérieur de Deuxième Degré à l’Ecole de Guerre de Paris (2012), il rejoint l’Administration Centrale du Ministère de la Défense, notamment la Division de la Coopération Militaire en qualité de Chargé d’Etudes.

Quatre années plus tard, il est nommé à la tête de ladite Division. A ce titre, il est chargé, en étroite liaison avec le Ministère des Relations Extérieures ainsi que certaines structures spécifiques du Ministère de la Défense, du suivi de la négociation des accords de Coopération, de la gestion des militaires camerounais affectés à l’étranger et de celle des militaires étrangers affectés au Cameroun et du suivi, en liaison avec les Attachés de Défense, des stagiaires militaires camerounais à l’étranger.

Expert en coopération internationale, le Colonel MESSIE NGOLLA apporte son expertise dans les réunions des Ministres de la Commission du Bassin du Lac Tchad dans le cadre de la lutte contre le terrorisme, dans celles des Ministres de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique Centrale dans le cadre de la Sûreté et de Sécurité maritimes, ainsi que dans celles des Ministres de la Défense de l’Union Africaine dans le cadre des questions des frontières. Il contribue à la formation des stagiaires à l’Ecole Internationale des Forces de Sécurité où il dispense des cours sur l’Art Opératif et sur la Méthode Globale de Planification Opérationnelle au Brevet d’Etudes Supérieures de Sécurité, ainsi que sur les Techniques d’expression écrite d’Etat-Major au Diplôme d’Etat-Major des Forces de Sécurité.

organisation de la division

Placé sous l’autorité d’un Chef de Division, Officier nommé par Décret du Président de la République. La Division de la Coopération Militaire relève de l’autorité directe du Ministre Délégué à la Présidence Chargé de la Défense.

  •   Le Chef de Division de la Coopération Militaire, est assisté d’un Adjoint, et dispose de Chargés d’Etudes et de Chargés d’Etudes Assistants.

        La Division de la Coopération Militaire comprend :

            – le secrétariat ;

            – le Bureau du courrier, de la documentation et des Archives.

  •   Les Chargés d’Etudes peuvent avoir pour mission le suivi d’un domaine de compétence déterminé.

         Les rangs et prérogatives du Chef de la Division de la Coopération Militaire des chefs de Bureaux font l’objet d’un texte particulier.

          La Division de la Coopération Militaire peut employer des cadres civils en raison de leur compétence et leur expertise.

       

Missions de la division

Placé sous l’autorité d’un Chef de Division, Officier nommé par Décret du Président de la République. La Division de la Coopération Militaire relève de l’autorité directe du Ministre Délégué à la Présidence Chargé de la Défense.  

     La Division de la Coopération Militaire est chargée :

        – du suivi des négociations des accords de coopération et d’assistance technique militaire avec les Etats étrangers en liaison avec la Gendarmerie Nationale, l’Etat-Major des Armées, l’Etat-Major de chaque Armée et le Corps National des Sapeurs-Pompiers ;

        – de la gestion administrative des actions de coopération technique et militaire résultant des accords conclus avec des Etats étrangers, ainsi que de l’Administration des personnels Militaires qui y sont affectés ;

        – du suivi en liaison avec la Direction des Ressources Humaines et les Attachés de Défense des stagiaires Militaires à l’étranger.

 

Les différentes Missions Militaires

Article 1er.

     1°) Le Ministre Délégué à la Présidence de la République Chargé de la Défense dispose, au sein de certains Postes Diplomatiques et de Missions Permanentes de la République du Cameroun à l’étranger, de Missions Militaires et de Bureaux Militaires.

     2°) Outre le pays d’accréditation, la zone de compétence d’une Mission Militaire peut s’étendre sur plusieurs autres pays de la sous-région concernée.

     3°) La zone de compétence d’un Bureau Militaire au sein d’une Mission Permanente auprès d’une Organisation internationale peut s’étendre, rationae materiae, à des réunions et conférences hors de  l’institution internationale, qui intéressent le maintien de la paix et la sécurité internationale.

Article 2.

     1°) La Mission Militaire est dirigée par un Officier nommé par décret du Président de la République et portant le titre d’Attaché de Défense. Son rang et ses prérogatives sont fixés par le décret N°85/1197 du 29 août 1985.

      2°) Le Bureau Militaire est dirigé par un Officier nommé par décret du Président de la République et portant le titre de Conseiller Militaire. Il a rang et prérogatives d’Attaché de Défense adjoint conformément au décret N°85/1197 du 29 août 1985.

Article 3.

     1°) Dans sa zone de compétence, l’Attaché de Défense est chargé :

        – De la représentation du Ministère de la Défense au sein des Postes Diplomatiques ;

        – De l’assistance technique du Chef de Poste Diplomatique pour toutes les questions concernant la Défense dans sa zone de compétence et au sein des organismes internationaux locaux;

        – De la représentation du Ministère de la Défense auprès des autorités militaires et civiles autorisées par les pays accréditaires ;

        – De la protection dans les Etats accréditaires des intérêts des Forces de Défense camerounaises dans les limites admises par le droit international ;

        – Du suivi dans sa zone de compétence de toutes les activités concernant les aéronefs, les bâtiments et les unités de Forces de Défense camerounaises ;

        – De la recherche ouverte par les moyens licites des informations dans le domaine intéressant les Forces de Défense camerounaises;

        – De l’accueil, des hautes autorités militaires et civiles de la Défense séjournant ou en transit dans le pays accréditaire ;

        – De la prospection en matière d’équipement ainsi que de la participation à leur acquisition ;

        – De la tenue à jour, pour les besoins du Ministère de la Défense, des listes renseignées des fournisseurs crédibles aux pays accréditaires ;

        – Du suivi en liaison avec la Direction Centrale du Suivi de la Maintenance des Matériels Majeurs des Forces de Défense camerounaises, dans les pays accréditaires de l’exécution des travaux de réparation ou d’entretien ;

        – Du suivi de l’exécution des marchés de Défense confiés aux fournisseurs de sa zone de compétence ;

        – De la promotion des relations amicales entre les Forces de Défense du Cameroun et celles des pays accréditaires ;

        – De l’accueil, du suivi et de la gestion administrative des stagiaires militaires camerounais en liaison avec la Division de la Coopération Militaire;

        – De l’accueil, du suivi et de la gestion administrative et financière des militaires évacués sanitaires dans les établissements hospitaliers des pays accréditaires, en liaison avec la Direction de la Santé Militaire ;

        – De la gestion du personnel militaire et civil affecté dans les Missions Militaires.

    2°) Le Conseiller Militaire est chargé au sein de la Mission Permanente auprès d’une Organisation internationale, de :

        – Représenter la Mission Permanente dans les réunions concernant le maintien de la paix, la consolidation de la paix ou toutes autres questions relatives à la paix et à la sécurité internationales au sein de l’Organisation des Nations Unies, de l’Union Africaine et d’autres Organisations internationales et sous régionales concernées par les questions de sécurité ;

        – Participer aux réunions de coordination au niveau de la Mission Permanente durant lesquelles il informe des situations concernant les crises pendantes et susceptibles d’affecter les intérêts du Cameroun ;

        – Rédiger les comptes rendus et rapports destinés à la hiérarchie dans le domaine de la paix et de la sécurité internationale ;

        – Assister les délégations nationales dans les activités relatives à la contribution du Cameroun aux Opérations de maintien de la paix ainsi que celles liées aux autres questions de sécurité ;

        – Gérer quotidiennement, en liaison avec le Ministère de la Défense, les activités concernant le déploiement et la relève des contingents en mission (Armées, Gendarmerie, Police) ;

        – Représenter en cas de besoin le Cameroun dans les réunions et conférences hors de l’Institution internationale d’accréditation, lorsqu’elles se rapportent au maintien de la paix et à la sécurité internationale ;

        – Participer aux briefings organisés par la Mission Permanente au profit de groupes qui s’intéressent aux activités diplomatiques du Cameroun.

Article 4.

        1°) L’Attaché de Défense est assisté d’un adjoint, Officier nommé par Décret du Président de la République. Son rang et ses prérogatives sont fixés par le décret N°85/1197 du 29 août 1985.

        2°) Il peut, en fonction des nécessités de service et des spécificités de son accréditation, disposer d’Attachés Spécialisés dans les domaines Terre, Air, Mer, et de la Gendarmerie.

        3°) Les Attachés Spécialisés sont nommés par Arrêté Présidentiel. Ils ont rangs et prérogatives de Commandant de Bataillon.  

Article 5.

        1°) La Mission Militaire comprend :

     – le Bureau Courrier et des Relations Publiques ;

     – le Bureau Défense ;

     – le Bureau Administratif et Financier ;

     – le Bureau des Moyens Généraux.

       Les chefs de bureau sont nommés par Arrêté Présidentiel. Ils ont rang et prérogatives de chef de section.

        2°) Le Bureau Militaire comprend un secrétariat chargé de l’exploitation du courrier et de la gestion du budget.

Article 6.

        L’Attaché de Défense et son Adjoint, les Attachés Spécialisés et les Chefs de Bureaux sont membres de l’Ambassade au sens de la convention de Vienne du 18 avril 1961 sur les relations diplomatiques et jouissent à ce titre des privilèges et immunités diplomatiques prévus par ladite convention.

         Le Conseiller Militaire est membre de la Mission Permanente au sens de la convention générale sur les privilèges et immunités des Nations Unies du 13 février 1946 et de la Convention de Vienne du 14 mars 1975 par la représentation des Etats dans les relations avec les organisations internationales de caractère universel et jouissent à ce titre des privilèges et immunités diplomatiques prévus par lesdites conventions.

Article 7.

        Des rapports mensuels sur les activités de la Mission Militaire et du Bureau Militaire sont adressés respectivement par l’Attaché de Défense et par le Conseiller Militaire au Ministre Délégué à la Présidence Chargé de la Défense.

Article 8.

        Sont créées au sein des Postes Diplomatiques  et des Missions Permanentes de la République du Cameroun à l’Etranger, les Missions et les Bureaux Militaires suivants:

            1°) LES MISSIONS MILITAIRES :

            – La Mission Militaire auprès des Ambassades du Cameroun en France, en Belgique, et en Italie dont la zone de compétence couvre la France, la Belgique, l’Italie, le Luxembourg, et la Grèce ;

            – La Mission Militaire auprès de l’Ambassade du Cameroun en Espagne, dont la zone de compétence couvre l’Espagne, le Portugal et l’Algérie ;

            – La Mission Militaire auprès de l’Ambassade du Cameroun aux Etats-Unis d’Amérique et auprès du Haut-commissariat du Cameroun au Canada dont la zone de compétence couvre les Etats-Unis d’Amérique, le Canada, le Mexique, Cuba, la Jamaïque, la Nouvelle-Zélande et l’Australie ;

            – La Mission Militaire auprès du Haut-commissariat du Cameroun au Royaume-Uni de Grande Bretagne et d’Irlande du Nord dont la zone de compétence couvre le Royaume-Uni et l’Irlande du Nord, le Danemark, la Finlande, l’Islande, la Norvège et la Suède;

           – La Mission militaire auprès des Ambassades du Cameroun en Allemagne, aux Pays Bas et en Suisse dont la zone de compétence couvre l’Allemagne, les Pays Bas, la Suisse, l’Autriche, la Macédoine, le Monténégro, la Pologne, la République Tchèque, la Slovaquie, la Slovénie, l’Albanie, la Croatie, la Hongrie, la Roumanie, la Bulgarie et la Serbie ;

            – La Mission militaire auprès des Ambassades du Cameroun en République Populaire de Chine dont la zone de compétence couvre la Chine, l’Inde, la Malaisie, l’Indonésie, Singapour, la Corée du Nord, le Vietnam et les Philippines ;        

            – La Mission militaire auprès de l’Ambassade du Cameroun en Fédération de Russie dont la zone de compétence couvre la Russie, le Monténégro, l’Ukraine, l’Estonie, la Lituanie, la Lettonie, la Géorgie, l’Azerbaïdjan, l’Arménie, la Biélorussie, le Kazakhstan, la Moldavie et le Tadjikistan;

            –  La Mission militaire auprès de l’Ambassade du Cameroun en Arabie Saoudite dont la zone de compétence couvre l’Arabie Saoudite, la Jordanie, le Liban, la Syrie, les Emirats Arabes Unis, le Koweït, Oman, le Qatar, le Bahreïn et le Yémen;

            – La mission Militaire auprès de l’Ambassade du Cameroun en Israël dont la zone de compétence couvre l’Etat d’Israël ;

            – La Mission Militaire auprès de l’Ambassade du Cameroun en Turquie dont la zone de compétence couvre la Turquie, l’Irak, l’Iran, le Pakistan et l’Afghanistan.

            – La Mission militaire auprès de l’Ambassade du Cameroun au Brésil dont la zone de compétence couvre le Brésil, l’Argentine, la Colombie, l’Équateur, le Paraguay, le Pérou, l’Uruguay, le Venezuela, Trinité Et Tobago, le Chili, la Bolivie et le Suriname ;

            – La Mission Militaire auprès de l’Ambassade du Cameroun au Maroc dont la zone de compétence couvre le Maroc, la Tunisie, la Lybie et la Mauritanie ;

            – La Mission Militaire auprès de l’Ambassade du Cameroun en Égypte dont la zone de compétence couvre l’Égypte, l’Éthiopie, Djibouti, le Kenya, la Somalie et l’Érythrée ;

            – La Mission Militaire auprès du Haut-commissariat du Cameroun au Nigéria et auprès des Ambassades du Cameroun au Sénégal, en Côte d’Ivoire et au Liberia dont la zone de compétence couvre le Nigeria, le Sénégal, la Côte d’ivoire, le Liberia, le Bénin, le Niger, la Gambie, le Mali, le Togo, la Guinée Conakry et la Sierra Leone ;

           – La Mission Militaire auprès de l’Ambassade du Cameroun en République Sud-Africaine dont la zone de compétence couvre l’Afrique du Sud, Madagascar, le Mozambique, la Namibie, la Tanzanie, la Zambie, le Zimbabwe, le Botswana, le Lesotho, l’Angola et le Malawi ;

           – La Mission Militaire auprès des Ambassades du Cameroun en République Démocratique du Congo, de la République du Congo, du Gabon et de la Guinée Équatoriale dont la zone de compétence couvre la République Démocratique du Congo, la République du Congo, le Gabon, la Guinée Équatoriale, Sao-Tomé et Principe, l’Ouganda, le Rwanda et le Burundi ;

          – La Mission Militaire auprès des Ambassades du Cameroun au Tchad et en République Centrafricaine dont la zone de compétence couvre le Tchad, la République Centrafricaine, le Soudan et le Sud-Soudan.

2°) LES BUREAUX MILITAIRES :

– Le Bureau Militaire au sein de la Mission Permanente du Cameroun auprès de l’Organisation des Nations-Unies à New York et qui a compétence sur toutes les questions relatives à la paix et à la sécurité traitées au sein de l’ONU ou hors de cette institution ;

– Le Bureau Militaire au sein de la Mission diplomatique du Cameroun auprès du Royaume de Belgique et qui a compétence sur toutes les questions relatives à la paix et à la sécurité, traitées au sein de l’Organisation du Traité de l’Atlantique Nord (OTAN) et de l’Union Européenne (UE) ou hors de ces institutions ;

– Le Bureau Militaire au sein de la Mission diplomatique du Cameroun en Éthiopie et qui a compétence sur toutes les questions relatives à la paix et à la sécurité traitées au sein de l’Union Africaine ou hors de cette institution;

– Le Bureau Militaire au sein de la Mission diplomatique du Cameroun au Gabon et qui a compétence sur toutes les questions relatives à la paix et à la sécurité traitées au sein de la Communauté Économique des États de l’Afrique Centrale (CEEAC), de la Communauté Économique et Monétaire de l’Afrique Centrale  (CEMAC), ou hors de ces institutions.

Article 9.

           1°) D’autres Missions et Bureaux Militaires peuvent, en tant que de besoin, être créés, et la résidence d’un Attaché de Défense ou d’un Conseiller Militaire peut être déplacée, par Décret du Président de la République.

          2°) Le Président de la République peut également dissoudre par Décret, les Missions et les Bureaux Militaires existants.

Article 1er : Est créée près les Ambassades du Cameroun en République Algérienne Démocratique et Populaire et au Royaume d’Espagne, la Mission militaire dont la zone de compétence couvre la République Algérienne Démocratique et Populaire, le Royaume d’Espagne et la République portugaise.

Article 2 : La résidence de la Mission militaire est à Alger en République Algérienne Démocratique et Populaire.

Article 1er.

     1°) Le Ministre Délégué à la Présidence de la République Chargé de la Défense dispose, au sein des Postes Diplomatiques de la République du Cameroun à l’Etranger, des missions militaires.

     2°) outre le pays d’accréditation du poste Diplomatique, la zone de compétence d’une mission militaire peut s’étendre sur plusieurs pays de la sous-région concernée.

Article 2.

     Placée sous l’autorité du Chef de Poste Diplomatique, la Mission Militaire est dirigée par un Officier nommé par décret du Président de la République et portant le titre d’Attaché de Défense.

Article 3.

     L’Attaché de Défense est chargé :

        – de la représentation du Ministère de la Défense au sein du Poste Diplomatique ;

        – de l’assistance technique du Chef du Poste Diplomatique pour toutes les questions concernant la Défense ;

        – de la représentation du Ministère de la Défense auprès des autorités militaires et civiles autorisées par les pays accréditaires ;

        – de la protection dans l’Etat accréditaire des intérêts des Forces de Défense dans les limites admises par le droit international ;

        – du suivi dans sa zone de compétence de toutes les activités concernant les aéronefs, les bâtiments et les unités de Forces de Défense ;

        – de la recherche ouverte par les moyens licites, des informations dans le domaine intéressant les Forces de Défense ;

        – de l’accueil des hautes autorités militaires et civiles de la Défense séjournant ou en transit dans le pays accréditaire ;

        – de la prospection en matière d’équipement ainsi que de la participation à leur acquisition ;

        – de la tenue à jour pour les besoins du Ministère de la Défense des listes renseignées des fournisseurs crédibles au pays accréditaire ;

        – du suivi en liaison avec la Direction Centrale du Suivi de la Maintenance des matériels majeurs des Forces de Défense, dans les pays accréditaires de l’exécution des travaux de réparation ou d’entretien ;

        – du suivi de l’exécution des marchés de Défense confiés aux fournisseurs de sa zone de compétence ;

        – de la promotion des relations amicales entre les Forces de Défense du Cameroun et celles du pays accréditaire ;

        – de l’accueil, du suivi et de la gestion administrative en liaison avec la Division de la Coopération Militaire des stagiaires militaires ;

        – de l’accueil, du suivi et de la gestion administrative et financière en liaison avec la Direction de la Santé Militaire des militaires évacués sanitaires dans le pays accréditaire ;

        – de l’organisation et de la gestion du personnel militaire et civil affecté dans le service.

Article 4.

        L’Attaché de Défense est assisté d’un adjoint, Officier nommé par décret du Président de la République.

        Il peut disposer d’Attachés Spécialisés dans les domaines Terre, Air, Mer, et de la Gendarmerie, nommés par arrêté du Président de la République.

Article 5.

        Chaque Mission Militaire comprend :

     – le Bureau du Courrier et des Relations Publiques ;

     – le Bureau Administratif et Financier ;

     – le Bureau Défense ;

     – le Bureau des Moyens Généraux.

Article 6.

        L’Attaché de Défense, son Adjoint, les Attachés Spécialisés et les Chefs de Bureau sont des membres de la Mission du Poste Diplomatique au sens de la convention de Vienne du 18 avril 1961 sur les relations diplomatiques et jouissent à ce titre, des privilèges et des immunités diplomatiques prévus par ladite convention.

Article 7.

        Les rangs et prérogatives de l’Attaché de Défense, de l’Attaché de Défense Adjoint, des Attachés Spécialisés sont fixés par des textes particuliers.

Article 8.

        Des rapports mensuels sur les activités de la Mission Militaire sont adressés par l’Attaché de Défense au Ministre Chargé de la Défense et au Chef d’Etat-Major des Armées.

Article 9.

        Sont créées au sein des Postes Diplomatiques de la République du Cameroun à l’Etranger les Missions Militaires suivantes, par transformation des services des Attachés Militaires, Naval et de l’Air existants :

            – la Mission Militaire auprès de l’Ambassade du Cameroun en France dont la zone de compétence couvre l’Europe Occidentale et l’Europe de l’Est ;

            – la Mission Militaire auprès de l’Ambassade du Cameroun aux Etats-Unis d’Amérique dont la zone de compétence couvre l’Amérique du Nord, l’Amérique du Sud et l’Océanie ;

            – la Mission Militaire auprès du Haut-commissariat du Cameroun en Angleterre dont la zone de compétence couvre le Royaume-Uni et l’Europe du Nord (la Scandinavie) ;

            – la Mission Militaire auprès de l’Ambassade du Cameroun en Israël dont la zone de compétence couvre le Proche, le Moyen et l’Extrême-Orient ;

            – la Mission Militaire auprès de l’Ambassade du Cameroun au Maroc dont la zone de compétence couvre le Maghreb et le reste de l’Afrique du Nord ;

            –  la Mission Militaire auprès du Haut-commissariat du Cameroun au Nigéria dont la zone de compétence couvre l’Afrique Occidentale et l’Afrique Centrale ;

            – la mission Militaire auprès de l’Ambassade du Cameroun en République Sud-Africaine dont la zone de compétence couvre l’Afrique Australe et Madagascar ;

            – la Mission Militaire auprès de l’Ambassade du Cameroun en République Populaire de la Chine.

Article 10.

           1°) D’autres Missions Militaires peuvent, en tant que de besoin, être créées par décret du Président de la République ;

          2°) Le Président de la République peut également, dissoudre par décret, une ou plusieurs Missions Militaires.

Attributions